mercredi 15 février 2012

Nelson


Départ de Kaikoura le mercredi 14 au matin. Dans le bus : Louise, moi et notre super chauffeur Stu! Autant dire très petit comité dans un bus prévu pour 50 personnes. Le temps est maussade et nous traçons direct vers Picton, ville d'arrivée du ferry en provenance de Wellington (île du Nord). Là nous récupérons d'autres voyageurs et repartons direction Nelson à 1 heure environ. La route passe à travers le comté de Marlborough, région réputée pour ses vignobles.
Nous arrivons finalement à Nelson en fin d'après midi. Le bus nous dépose à l'auberge on s'installe et... Louise et moi partons nous acheter de magnifiques ponchos de pluie car il pleut des cordes depuis que nous avons quitté Picton. Pour re situer tout ça, Nelson est aussi connue comme étant la ville la plus ensoleillée de l'île du Sud... ça promet!!

Pluie, pluie, pluie... Il ne s'arrête pas de pleuvoir ce qui ne nous empêche pas de visiter la ville, très jolie soit dit en passant. Le soir nous retrouvons Stu dans un pub, le Sprig & Fern (il avait oublié de nous préciser que le-dit pub se trouve à l'opposé de la ville par rapport à notre auberge). Tant pis, nous sommes super équipées - ponchos & tongs - et partons donc affronter les pluies torrentielles. Après une bonne pizza et quelques verres (d'eau bien sûr), nous voilà Louise et moi sur le chemin du retour. Il fait nuit noir (les villes ne sont pas très bien éclairées en NZ) et la pluie n'a pas faiblit le moins du monde. Nous arrivons à la rivière qui coupe Nelson en deux, celle ci est presque en crue, certaines maisons ont de l'eau à moins de 10cm des fenêtres. C'est très impressionnant et ça ne donne pas envie de s'attarder. Nous rentrons donc à l’auberge car une grosse journée de balade nous attend le lendemain.

video


Sauf que le lendemain matin, il pleut toujours autant! La pluie n'a pas cessé depuis 3 jours et notre balade prévue au parc national Abel Tasman est plus que compromise. Malgré tout, un bus vient nous chercher et nous conduit jusqu'au parc. Sur la route on peut voir les dégâts causés par la pluie : glissement de terrain, coulées de boue, rivière en crue, inondations...
Une fois arrivée au parc national notre chauffeur nous annonce que le parc est fermé au public car les chemins ne sont pas praticables. Il nous dépose donc au milieu de nulle part, avec a priori rien d'autre à faire que d'attendre le prochain bus 3 heures plus tard (?!) en sirotant des chocolats chauds au seul et unique café aux alentours. Après un solide petit déjeuner "anglais", équipée de mon poncho jaune fluo (et oui, il pleut toujours) je pars à la découverte des environs.
Je suis tombée sur une intéressante maison dont le jardin regorge d'impressionnantes sculptures de la mythologie maori. Après quelque minutes je rencontre un des artistes de cette maison-atelier. Il s'appelle Jason et m'invite à observer la technique de sculptures des pendentifs en os, très populaires en NZ et moins cher que la pounamou aka greenstone aka jade (cf. vidéo).


      video


Je m'aventure ensuite sur le début du chemin qui mène au parc Abel Tasman. Quelques photos sympas mais rien en comparaison de ce qu'a à offrir ce parc national par beau temps. Tant pis, il faudra revenir! Retour à l'auberge dans l'après midi et après une journée humide et fraîche, un dîner au calme dans la chaleur de l'auberge fait du bien!
       
                                     

Le lendemain matin, notre magic Stu vient nous chercher avec le Magic Bus direction Greymouth. Et devinez quoi... il y a un grand ciel bleu, pas un nuage en vue. Haha décidément Nelson ne voulait pas de moi ce coup ci!